Consultez des contenus spécifiques du blogue

mercredi 28 mai 2014

Martinet ramoneur

C'est la période du Martinet ramoneur (25 mai 2014 Québec)
Connaître et le protéger par le RQO
En vol toute la journée

Pas facile à dénombrer à leur entrée dans un dortoir
Mieux vaut faire une vidéo (24 mai 2014)
Très rapide
Gracieux
L'un après l'autre
En groupe
video
Certains continuent leur route, 
d'autres terminent leur journée





video
Observer attentivement, il y en a un qui sort de la cheminée

Nouveau dortoir sur la rive sud dans la région de Québec
7 juin 2014 20h15
Vidéo
11 survolaient la cheminée
(6 ont été vus s'introduisant dans la cheminée;
 probablement que les autres
sont arrivés par l'arrière en survolant la cheminée)
Ne pas se tromper, c'est un Étourneau sansonnet
qui fait le guet 



De beaux paysages dans le coin


mercredi 14 mai 2014

Cardinal à poitrine rose et Oriole de Baltimore

 
Cardinal à poitrine rose
 Belle surprise en arrivant du boulot ce soir,
deux mâles qui se déplaçaient ensemble
Oriole de Baltimore
83e espèce dans la cour ce matin au réveil
L'Ancienne-Lorette 14 mai 2014

Vidéo de notre soleil du matin en
cette matinée pluvieuse.
Remarquer les couleurs similaires
avec la fleur de l'érable rouge
Chardonneret jaune
couleur bourgeon
Paruline à joues grises (sous la pluie)
82 espèce dans la cour
cours numéro 66 des Lagueux-Tremblay

lundi 12 mai 2014

Petit Blongios


Base de plein air de Ste-Foy 11 mai 2014
"S'il est menacé ou alerté, le Petit Blongios peut se figer sur place, avec le bec pointé vers le ciel. Avec son plumage brunâtre, et dans cette posture, il est très bien camouflé. Il peut aussi se pencher d'un côté à l'autre, en suivant les roseaux qui bougent avec le vent."
www.oiseaux-birds.com/fiche-petit-blongios.html

Le voyez-vous ? Pas très gros!

Éclairage de fin de journée


Cette photo a été prise par Jean-Michel Lagueux-Tremblay

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Petit Blongios crie quand il s’envole brusquement. Il émet un « kak-kak-kak-kak-kak-kak » net, explosif et accéléré. Le cri d’alarme est un « kok » discordant. 
Le chant est une série de 6 à 8 notes basses, d’abord accélérées et ensuite qui ralentissent, des gloussements et des gémissements « cowh-cowh… » ou des « puhk-puhk… ». 
Au printemps, le mâle peut lancer des sons gutturaux, semblables à ceux des tourterelles « uh-uh-uh-oo-oo-oo-oo-ooah », et la femelle peut répondre par plusieurs notes courtes « uk-uk-uk ».
Pour en savoir plus sur cette espèce
le rapport du COSEPAC